L‘arrivée d’une nouvelle vague de proches venant nous visiter de mars à mai, des températures plus douces, ainsi que de la date du retour (qui se rapproche beaucoup trop vite à mon goût), j’ai de plus en plus envie d’explorer les parties de Tokyo que je ne connais pas bien, voire pas du tout.

J’ai donc profité d’un dimanche ensoleillé pour laisser Samuel à ses peintures et partir explorer le quartier de Bunkyo.
Nous y étions passé avec Jules début décembre, mais nous en avions vu seulement la partie nord, donc j’en ai profité pour explorer la partie sud.

Koishikawa Koakuen Gardens

Si j’ai choisi de traverser tout Tokyo, c’est parce que j’avais lu que des pruniers était en fleurs ici aussi, de quoi faire un joli prolongement avec le précédent article !
Le parc est très beau, et m’a un peu rappelé le jardin de Kyū Shiba Rikyū que nous avions visité avec les copains.

Cependant, si j’ai traversé tout Tokyo, c’est parce que j’avais lu que des pruniers était en fleurs ici aussi, de quoi faire un joli prolongement avec le précédent article !


.

Tokyo Dome

Juste derrière, se trouvait Tokyo Dome. C’est est un lieu qui est très célèbre pour y accueillir de nombreux matchs de Baseball. Juste à côté se trouve aussi un parc d’attraction dont les montagnes russes ont la particularité de passer au milieu d’un centre commercial.

Ce n’est cependant pas un lieu très intéressant à visiter (je trouve), et j’ai donc pris la direction d’Iidabashi, le quartier français.


.

Le quartier d’Iidabashi

J’avais entendu parler d’Iidabashi comme étant le quartier Français de Tokyo. Il est vrai que j’ai vu flotter quelques drapeaux français et croisé quelques boulangeries, mais il s’est tout de même avéré décevant comme quartier « français », mais le quartier en lui-même reste tout de même très très chouette à visiter malgré tout 🙂

Il regorge de petites boutiques, de très nombreux restaurants ainsi que de très belles pâtisseries japonaises traditionnelles.

Tout au bout de la grande avenue, on peut aussi y voir une statue de Kobo-Chan, un personnage de manga très connu au Japon. Sa présence est dû au fait que son auteur vivait dans ce quartier.
Étant donné sa petite taille, je serai certainement passée totalement à côté si je ne l’avais pas pris pour un vrai enfant : en effet, les habitants s’amusent à lui mettre des vêtements qu’ils changent régulièrement !

.

Zenkokuji

Ce temple se trouve aussi sur la grande avenue. Cependant je n’ai pas très bien compris son histoire.


.

Tokyo Daijingu

Celui-ci était beaucoup plus petit, mais beaucoup plus mignon à mon goût. Je ne sais pas si il y avait une occasion spéciale ou non, mais le fait est qu’il était très visités par les japonais ce jour-là.

.

Yasukuni Shrine

Après ma balade d’Iidabashi, je suis descendue en direction des jardins Impériaux en longeant la rivière pour arriver au temple Yasukuni que je n’avais encore jamais visité. C’était idiot de ma part car il est magnifique et est rempli de cerisiers. Un lieu dans lequel j’espère avoir le temps de revenir pour y admirer la floraison !

.

Cette petite journée de visite était des plus agréables ! Après quasiment une année ici, je suis toujours très heureuse de découvrir de nouveaux endroits ! 🙂