Après notre périple dans le Kansai Sam et moi avons dû reprendre un peu le travail et laisser nos poussins vagabonder seuls une grande partie de leur séjour à Tokyo. Cependant, nous avons pu nous libérer pour la journée à Kawaguchiko, un des cinq lacs du Mt Fuji !
Si vous êtes intéressés par cette excursion j’ai fait un petit guide ici 🙂

En route !

Voir le Mt Fuji est assez difficile suivant les périodes. Le mont est un aimant à nuages et même si il y a un grand ciel bleu de prévu il n’est pas dit qu’il soit, lui, enveloppé d’une brune. Pour cette raison, avec Samuel,
nous ne voulions pas déplacer toute la troupe à moins que la météo annonce un grand soleil et un grand ciel bleu, ce qui était le cas ce jour-là. La veille nous avons donc réservés nos billets (sur ce site), et nous sommes donc partis assez tôt le matin.

Le bus se prend à la station de Shinjuku, et il faut compter 3,500 yens (environ 26€) pour l’aller-retour dont chaque trajet fait environ 2h.

Arrivée à Kawaguchiko

Je ne vais pas vous mentir : la ville de Kawaguchiko n’est pas très jolie. Mais nous avons eu la chance d’apercevoir les dernières feuilles des érables colorés ce qui l’a rendue plus accueillante que prévue.

Lorsque vous arrivez à la station, il vous faudra marcher 15/20 minutes jusqu’au lac, qui est le meilleur spot pour admirer le Mont Fuji. Mais pour le voir, il faudra vous rendre de l’autre côté de ce lac. Ce que nous avons fait.

Cependant, malgré le ciel bleu annoncé le Mont Fuji était caché derrière les nuages. Déçus, nous avons donc décidés de nous rabattre sur de la nourriture. Là où nous avons eu de la chance, c’est que le seul restaurant qui était ouvert à cette heure-là et, accessoirement, le plus proche de nous, était super bon ! (c’est par ici l’adresse)

Après cette pause absolument pas méritée, nous avons repris notre balade mais sous de jolis rayons car les nuages s’étaient un peu dissipés, et nous ont laissé entre-voir le Mont Fuji. Comme quoi, la nourriture soigne tous les maux !

Nous avons marchés jusqu’à la « Kawaguchiko Music Forest », petit village que j’avais trouvé sur internet à une petite heure de marche. Cependant, bien que le nom nous ait vendu du rêve, le village s’est avéré être un mini parc d’attraction dont l’entrée était excessivement chère.
Mais cela nous a permis de faire une très grosse balade qui nous aura fait patienter jusqu’à l’heure du bus retour. Nous avons même eu le droit a une petite sieste au soleil, c’est pour dire comme aucun nuage n’a réussi à gâcher cette journée !
(Ça y’est, Louise est partie on se sent obligés de prendre la relève!)

Sans surprise, c’est en arrivant à la station que les nuages ont daigné s’en aller, nous faisant regretter de n’avoir pas prévu notre bus retour une petite heure plus tard. Mais la journée n’en était pas moins belle et ressourçante 🙂