C‘est une balade dans la ville de Tokyo que j’aime bien faire avec les gens. Elle prend une demie journée et permet un joli aperçu de Tokyo, que ce soit pour le côté traditionnel ou moderne.

C’est un itinéraire parfait, par exemple, si vous vous levez un peu tard par une journée de beau temps 🙂

Le jardin de Kyu Shiba Rikyu

Un ami m’avait recommandé ce jardin il y a quelques années et j’étais tombée sous le charme. Il se trouve à une station du fameux Hamarikyu Gardens, qui lui fait souvent de l’ombre, principalement par sa taille. Alors Hamarikyu est très beau aussi, évidemment, mais le Kyu Shiba Rikyu est, plus petit – donc plus « cosy », beaucoup moins touristique et beaucoup plus travaillé sur la mise en scène selon moi.

Sa particularité est qu’il est totalement cerné par les buildings, ce qui en fait une bulle de verdure paisible, agréable et hors du temps.

Pour cette première journée à Tokyo et après une bonne grasse matinée, nous avons donc fait comme de nombreux japonais : nous avons acheté des bentôs directement dans la gare de Hamamatsuchō par laquelle nous sommes arrivés, et nous les avons dégustés sur place avant de faire une petite sieste au soleil (je vous laisse deviner qui a fait la sieste).

Pour la petite histoire, ce petit jardin n’est rien de moins que l’ancien jardin impérial d’un des deux clans de l’époque Edo. Sans surprise, il a été brûlé, lui aussi, lors d’un incendie causé par le grand séisme de 1923. Mais il a été reconstruit et réouvert au public l’année suivante. (Toujours aussi efficaces ces japonais!)

#julesquivientcasserlapoésiedemesphotos

Zozo-ji & la tour de Tokyo

Si vous longez la longue avenue qui passe devant l’entrée du jardin en prenant vers la gauche (donc en repassant devant la station) vous allez arriver, après 15 bonnes minutes de marche, devant le temple Zozo-ji. Et vous pourrez apercevoir la tour de Tokyo juste derrière.
Et c’est ce que nous avons fait.

Même si, ENCORE UNE FOIS, la moitié a brûlé lors d’incendies, séismes et guerre (ce qui ne les empêche de toute évidence pas à tout refaire en bois l’année suivante), cet endroit est très beau.

On peut y voir – gratuitement, y’a juste a entrer !- des cérémonies de moines bouddhistes à l’intérieur du temple principal ou simplement balader autour. Il y a des petits espaces verts très mignons, comme celui où se trouvent les petites statuettes en mémoires des enfants morts.

Je sais, ce n’est pas très réjouissant mais c’est vraiment très très beau, surtout lorsqu’il y a quelques rayons de soleil (je vous mets des photos qui date de cet été car le soleil n’était pas FRANCHEMENT de la partie le jour de notre visite).

Et si cela vous rend triste, cherchez mon super ami Wesh-Bouddha, qui a toujours des vêtements de petit kéké et qui vous redonnera le sourire pour sûr !

Pour ce qui est de la Tour de Tokyo, on va pas se mentir : à moins que vous ne vouliez absolument aller à la boutique One Piece à son RDC, elle est mieux de loin.
L’entrée est chère, la vue n’a pas grand interêt. Si vous voulez une vue de Tokyo qui claque, faites comme nous en revenant à la gare de Hamamatsuchō près du jardin 😉

Le Wall Trade Center

En échange de 620 yens (500, si vous pensez à imprimer ce coupon), nous sommes montés au dernier étage du Wall Trade Center, qui se trouve juste à côté du jardin Kyu Shiba Rikyu où nous avions mangé le midi même.

Ce spot est moins cher que la tour de Tokyo, et offre une vue encore plus belle où celle-ci est dans le décors. Ce qui est tout de même plus emblématique non ? 😉

Aussi, une chose que j’avais apprise lors de mes précédentes visites, c’est que l’endroit dispose de chaises et de tables (et même des canapés!) et qu’il est autorisé de venir avec de la nourriture et des boissons.
Alors avant de monter, nous nous sommes arrêtés à un konbini pour acheter un petit pique-nique qui nous a fait patienter jusqu’au coucher du soleil !

Nous avons simplement regretté le paquet de cartes resté chez nous.

Ah, et j’ai peut-être regretté aussi de ne pas avoir rechargé mon appareil qui s’est éteint en même temps que le jour. Alors je termine avec deux ma-gni-fiques photos d’iPhone.

À tout vite!