Je vous parlais dans cet article de notre visite à Nara. Pour ceux qui souhaitent s’y rendre, voici tout ce qu’il vous faut savoir, voir et faire ! !

La légende

Selon une légende attachée au sanctuaire Kasuga, la divinité Takemikazuchi, montée sur un cerf Sika blanc ailé, vint prendre position sur le mont Mikasa pour assurer la protection de Heijo-kyo, la capitale impériale nouvellement construite. Depuis lors, les cerfs sont considérés comme des animaux divins, protecteurs de Nara et de tout le Japon. Les Japonais doivent alors s’incliner sur leur passage, et, jusqu’en 1637, tuer un daim est passible de la peine de mort.
En 1945, à la suite de la séparation de la religion et de l’État, les cerfs perdent leur statut divin et deviennent trésor naturel en 1957.
[Source]

Bien que le nombre de cerfs baisse considérablement durant la guerre (car ils sont mangés, snif!), ils sont aujourd’hui plus de 1200 dans la région de Nara.

Comportez vous bien avec les daims !

Nara règles avec les daims

Les daims sont mignons, instagramables. On veut les caresser, les prendre en photos, quitte à les amadouer avec notre glace au Matcha.
ON LE SAIT, MAIS…
…à chacune de mes visites j’ai pu voir des touristes qui avaient un très mauvais comportement envers ces animaux. Si vous vous rendez à Nara, merci de lire mon petit guide de bonne conduire envers les daims..

Oui, vous pourrez stocker vos bagages !

Comme la ville se trouve entre Kyoto et Osaka, beaucoup de voyageur s’y arrête le temps d’une journée dans leur itinéraire de road trip.
Et comme nous sommes au Japon et que tout est toujours fait pour vous faciliter la vie, vous trouverez évidemment un grand nombre de « lockers » qui vous offrirons (contre quelques centaines de yens) le luxe de vous séparer de vos bagages et de vous balader tout léger.
Ils se trouvent principalement dans et autour des gares/stations de métro. N’hésitez pas à demander !

Comment planifier votre itinéraire ?

Carte de Nara

Il y a 9 temples et sanctuaires à visiter, mais seulement 5 sont très populaires. Les autres sont trop petits/éloignés pour intéresser les bus de chinois. Et c’est tant mieux pour nous !En effet, Nara est une des villes les plus touristiques du Japon, alors soigner votre itinéraire peut vous éviter la foule. Sur le plan, je vous ai tracé en rose l’itinéraire le plus malin selon moi (testé et approuvé !).

Sachez, par exemple, que la zone autour du très populaire Todai-ji est quasiment tout le temps bondée, quelque soit le jour ou l’heure. Alors que les temples les plus éloignés ou les plus petits sont souvent vides de visiteurs durant les premières heures. C’est pourquoi, quitte à ne pas pouvoir éviter la foule autour de Todai-ji, je vous recommande de commencer par la partie la plus éloignée pour profiter d’une balade au calme et finissez avec le grand bouddha 🙂

Que faire/voir à Nara ?

Tout dépendra de si vous êtes là pour la journée ou pour plusieurs jours, évidemment.
Vous pouvez donc suivre le même itinéraire que nous avions fait en automne.

Sinon, vous pouvez voir la liste de l’office du tourisme ou, en anglais, cette page beaucoup plus complète de Visit Nara.