Durant mes 7 premiers mois à Tokyo, j’ai eu une dizaine de proches qui se sont déplacés pour venir me voir et découvrir le pays.
Et vous avez été bien plus nombreux encore à me dire que mes photos sur Instagram vous donnait envie de venir.

J’en suis vraiment ravie car, vous le savez, j’adore le Japon et quand je vois le nombre de personne qui n’y avait jamais pensé comme une de leur future destination, et qui maintenant y sont venus ou bien l’ont ajouté dans leur liste, cela me rend vraiment très heureuse.
Alors, bien sûr, je ne dis pas que c’est un pays parfait et qu’il plaît à tout le monde. Mais ma/notre présence ici en aura motivé plein à venir explorer ce pays dans lequel certains n’auraient certainement jamais mis les pieds autrement, et ça c’est vraiment chouette.

Et ce fut le cas de toute une troupe de copains qui se sont tous motivés pour venir en Novembre, durant la saison des érables, pour nous visiter et que nous passions des vacances tous ensembles.

Je commence avec l’arrivée de Paul en ce début de Novembre, qui fut le premier de la troupe qui a débarqué, et avec lequel nous avons passé une soirée dans le quartier des affaires de Shinjuku.
Et on n’y était pas pour faire des affaires, vous vous doutez bien.

La soirée a commencée dans un restaurant de Gyoza que Samuel avait déniché sur Google, et cela ouvre bien comme il le faut le chapitre de ce mois de Novembre : MANGER fut globalement le programme principal de ce mois-là.

Après quoi nous avons pris la direction du Golden Gai, un vieux quartier qui a dû se convertir en 1960 suite à l’interdiction de la prostitution. Même si cela reste un quartier un peu « chaud » où on y croise bon nombre de rabatteur qui veulent nous faire entrer dans des bars à hotesse, le Golden Gai est très sympas car il regroupe plus de 200 bars datant d’après-guerre, dans lequel on ne peut entrer qu’une poignée de personnes.

Après notre petit tour et avoir admiré un peu les néons, nous nous sommes dirigés vers des Arcades Centers. Car c’est quand même pour cela que nous étions venus.

Les Arcades Centers sont des espaces dédiés aux bornes de jeux-vidéos. On en trouve de partout au Japon, allant de celle de 10m2 à celle de 6 étages, de celles qui propose tous les vieux jeux comme celle qui va proposer les tous derniers, tels que des jeux VR.

En parlant de VR, le fais de jouer à Mario Kart et de se trouver à Shinjuku m’a fait penser à la fameuse VR Zone ouverte un peu plus tôt dans l’année et que je voulais tester depuis longtemps.
Comme vous vous doutez, je n’ai pas dû prier Paul et Sam bien longtemps pour que nous allions y jeter un oeil.

Le lieu a ouvert cet été. Il est tout neuf, tout moderne,
et propose pour l’instant 15 jeux différents, dont les plus populaires sont : Mario Kart, Evangelion, Dragon Ball ou encore Ghost In The Shell, qui n’était lui pas encore ouvert lorsque nous y sommes allés. Moyennant la modique somme de un bras 4,400 yens (env. 33€), on peut rentrer et jouer à 4 jeux :
– 1 de la catégorie RED,
– 1 de la catégorie GREEN,
– 1 de la catégorie BLUE,
– 1 de la catégorie YELLOW.

On vous remet donc 5 tickets : 1 tickets d’entrée (??), un ticket RED, un GREEN, un BLUE, et un YELLOW.
Chaque catégorie contient 3 jeux, donc il faut choisir, et donner votre ticket à la couleur correspondante au début de l’attraction.

Nous y sommes allés juste avant la fermeture donc il n’y avait personne, et ça c’était cool.

Les garçons ont bien évidemment voulu commencer par Mario Kart (erreur : comme c’est le meilleur, gardez-le pour la fin si vous y allez !!).
Pour chaque jeu c’est toujours la même chose :
1. D’abord on nous remet, en échange de notre ticket (RED, BLUE, etc) un papier nous expliquant toutes les règles : de sécurité, de jeux, etc.
2. Puis on nous installe dans les fauteuils où une personne vient nous attacher et nous aider à mettre le casque VR une fois que l’on a mis son petit masque en papier de protection (pour l’hygiène).
3. On nous rappelle verbalement les règles, on nous fait des blagues et on nous souhaite une bonne partie.


Nous avons ensuite fait Evangelion, Dinosaur Survival Run (qui m’a fait beaucoup trop peur malgré la 3D pourrie), et Ski Rodeo.

Il y a aussi d’autres activités qui ne nécessitent pas forcément de ticket, ainsi qu’un espace détente avec une mise en scène « au bord de l’eau » assez rigolote.

Bref, c’était vraiment rigolo, je suis super contente de l’avoir testé. Après je ne pense pas que j’y retournerai, car c’est quand même un sacré budget pour jouer à 4 jeux.

Cependant, si vous êtes très intéressés pour seulement 1 seul jeu, vous pouvez payer 800 yens (env. 6€) d’entrée (ce fameux billet d’entrée dont je ne comprends pas l’utilité), puis ensuite payer un ticket individuel pour l’attraction voulue (entre 1000 et 1200yens, soit entre 7,50 et 9€ une attraction).

Des bisous tout le monde !